La Méditation Sonore

 

Le centre MedSon présente Introduction au concert harmopnique de Laval du 29 novembre 2014 par Emmanuel COMTE. Il est question de l'importance de l'implication du son et des vibrations d'amour dans leur apport de paix et d'harmonie dans un monde où la paix et l'harmonie sont tant menacées et comment elles peuvent nous permettre de nous reconnecter avec notre nature profonde et infinie qui est en nous et dans laquelle nous sommes
Voir plus de vidéos

Science et Méditation Sonore

Science et méditation : la neuroplasticité

 

C’est à un neuropsychologue canadien, Donald Hebb que l’on doit la découverte du concept de plasticité neuronale. Il a découvert dans les années 1950 que lorsqu’un neurone envoie des messages bioélectriques de façon répété à un autre neurone, ce dernier devient graduellement plus sensible aux messages reçus. Plus le message est répété, plus l’information s’installe et devient permanente (structuration, mémorisation).
Après s’être concentrée depuis des décennies sur l’étude de cerveaux malades, la psychologie s’intéresse maintenant, grâce au développement des neurosciences, à l’étude de personnes heureuses et en bonne santé.

 

Une nouvelle ère a été inaugurée grâce aux initiatives du Dalaï Lama et d’un scientifique passionné, en la personne du Professeur Richard J. Davidson. Ce dernier est directeur du laboratoire de neurosciences affectives, à l’université du Wisconsin-Madison (États-Unis), spécialisé dans l’imagerie cérébrale. Ses recherches faites en collaboration avec Mathieu Ricard et des experts tibétains en méditation ont permis de découvrir récemment comment le cerveau avait la capacité de s’auto-réparer et de se développer. C’est ce qu’on appelle la neuroplasticité.

 

Des recherches précédentes avaient permis d’observer notamment le cerveau de musiciens. Grâce à l'imagerie cérébrale, les neurosciences ont mis en lumière une organisation du cerveau particulière chez les personnes entraînées à la pratique d’un instrument de musique. La pratique musicale peut être assimilée à de la pratique méditative, c’est pour cela que nous développons la Méditation Sonore.

 

Le Pr Richard Davidson avec le Dala¨Lama

lors de la 26e conference du Mind and Life Institute 17 janvier 2013 Monastère Drepung, Mundgod, Karnataka, Inde

 

 

 

Les recherches du Pr Richard Davidson démontrent que :

 

□ La méditation permet de développer le bonheur, l’enthousiasme, la joie et la maîtrise de soi.

 

□ La méditation permet de faire baisser les émotions négatives (dépression, malheur, insatisfaction, peur, colère).

 

□ La méditation augmente la paix intérieure la sensation de bonheur, même en situation de stress.

 

□ La méditation permet de développer la compassion,la bienveillance, l’empathie et l’écoute.

 

Voir article du PNAS (anglais seulement) :

 

Long-term meditators self-induce high-amplitude gamma synchrony during mental practice

 

Répartition de l'activité des ondes Gamma pendant la méditation. L'échelle de couleur indique le pourcentage des sujets dans chaque groupe ayant une augmentation de l'activité Gamma pendant la pratique mentale.

(À gauche) Groupe de contrôle.

(À droite) Praticiens.

 

Crédit pnas.org

 

Résumé de l'article

 

« Les praticiens comprennent la « méditation », ou exercice mental, pour être un processus de familiarisation avec sa propre vie mentale qui mène à des changements durables de la cognition et des l'émotions.

 

On sait peu de choses sur ce processus et son impact sur le cerveau. Ici, nous trouvons que les praticiens experts bouddhistes confirmés auto-induisent des oscillations

 

électrodéphalographiques soutenues à grande amplitude de la bande Gamma et une synchronisation de phases pendant la méditation.

 

 

 

 

Ces modèles d'électroencéphalogramme diffèrent de ceux du groupe des témoins, en particulier sur les électrodes latérales frontopariétales.

 

En outre, le rapport de l'activité de la bande Gamma (25-42 Hz) à l'activité oscillatoire lente (4-13 Hz) (ondes Thêta) est initialement plus élevé dans la ligne de base de repos avant la méditation pour les praticiens que dans le groupe témoin sur les électrodes frontoparietales médiales.

 

Cette différence augmente fortement pendant la méditation sur la plupart des électrodes du cuir chevelu et reste plus élevée que la moyenne de base initiale dans la moyenne de base de la post-méditation.

 

Ces données suggèrent que la pratique mentale implique des mécanismes intégratifs temporels et peut induire des changements neurologiques à court et à long terme. »

(Traduction libre MedSon)

 

Une autre étude publiée dans la même revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) a été menée par des chercheurs de l’université de Dalian (Chine) et d’Oregon (États Unis). Le professeur Yi-Yuan Tang de l'Institute of Neuroinformatics and Laboratory for Body and Mind de l’université de Dalian (Chine), a testé une méthode de méditation conduite par un instructeur accompagné d’une musique apaisante.

 

Les conclusions de l’étude révèlent que la méditation se révèle efficace pour améliorer le rendement émotionnel et cognitif d’un individu ainsi que son comportement social face à une situation stressante.

 

Le Pr Michael I. Posner (Université de l’Oregon), prévoit de conduire prochainement d’autres études incluant de l’imagerie médicale par résonance magnétique, comme cela a été fait par le Pr Davidson, permettant d’observer le cerveau des personnes méditantes en temps réel. Selon ces chercheurs, la méditation permet d’accroître la cognition, l’émotivité et le comportement social.

 

Imagerie médicale par résonance magnétique

La science permet de mettre en évidence les bienfaits apportés par la méditation.

  • Les sons de l'harmonie des sphères pour la relaxation et le bien-être.

  • L'expérience des sons et des vibrations thérapeutiques peut transformer votre vie!

  • La plus belle musique est celle qui émane de son être.